Retour Arbitrage                                     WWW.JUDOCLIC.COM

Retour Accueil

IPPON...> Explications >

L'arbitre doit annoncer ippon lorsqu'il estime qu'une technique correspond aux critères suivants :


a) Lorsqu'un compétiteur, avec contrôle, projette son adversaire largement sur le dos, avec force et vitesse.

b) Lorsqu'un compétiteur tient son adversaire en osaekomi pendant 30 secondes consécutives, après l'annonce d'osaekomi.

c) Lorsqu'un compétiteur abandonne en tapant au moins deux fois avec la main ou le pied, ou en disant"    ". (j'abandonne), généralement à la suite d'une technique d'immobilisation, d'un shime-waza (étranglement) ou d'un kansetsu-waza (clé de bras).

d) Lorsque l'effet d'un étranglement ou d'une clé est suffisamment apparent.

Équivalence : Si un compétiteur est pénalisé par hansoku-make, son adversaire est automatiquement déclaré vainqueur.

Dans le cas où les deux compétiteurs obtiennent simultanément ippon, l'arbitre doit annoncer (match nul) et, faire immédiatement un nouveau combat selon le droit des compétiteurs. Si seulement un compétiteur désire faire le combat et que l'autre combattant refuse, le compétiteur qui veut faire le combat sera déclaré vainqueur par kiken gaeshi.

Techniques simultanées - Lorsque les deux compétiteurs chutent à la suite d'attaques qui semblent être simultanées, et que l'arbitre et les juges ne peuvent déterminer quelle technique était dominante, aucun résultat ne doit être accordé et l'arbitre l'indiquera par le geste non valable

Si l'arbitre annonce ippon par erreur pendant le ne-waza et que les compétiteurs se séparent, l'arbitre et les juges peuvent dans la mesure du possible, et selon la règle de la majorité des trois, replacer les compétiteurs dans une position aussi proche que possible de celle qu'ils avaient au préalable et faire reprendre le combat, ceci afin de ne pas léser l'un des compétiteurs.

Si un compétiteur chute en faisant délibérement le pont (tête et talons en contact avec le tapis et le reste du corps arqué ne touchant pas au tapis) après avoir été projeté, l'arbitre doit malgré tout décerner ippon ou toute autre évaluation qu'il juge appropriée, même si les critères requis ne sont pas tous présents, afin de décourager une telle action.

Les techniques de "kansetsu-waza" telles que "ude-gaeshi" ne seront pas considérées comme valable pour fin d'évaluation.