Judoclic et Le Guide du Judo Jujitsu   

Championnat de France par équipes de Clubs

FINALES SAMEDI 6 AVRIL 2002 (CAEN)

Préparation d'Avant-Garde pour l'ACBB

 

Judo : Boulogne-Billancourt s'est entraîné à l'AG Caen mercredi
À trois jours de l'explication finale entre les huit meilleures équipes françaises, l'un des favoris chez les garçons, l'AC Boulogne-Billancourt était mercredi soir sur le dojo de l'AG Caen pour un entraînement commun dirigé par Fabrice Marie. Un privilège qu'ont savouré à sa juste valeur les judokas caennais, même si l'absence de Larbi Benboudaoud a déçu les chasseurs d'autographe.
Le judo reste un sport tout de même à part. La modestie est l'une des règles fondamentales du code moral. Autrement dit en kimono, tous égaux. Mercredi soir, le temps d'un entraînement, les champions de l'ACBB se sont mêlés aux judokas de l'Avant-Garde caennaise. Pour l'occasion, il y avait beaucoup plus de monde qu'à l'accoutumée autour du dojo de la rue du petit Clos Saint-Marc. « C'est vraiment génial pour nous », se félicite Fabrice Marie, intronisé maître de cérémonie, qui n'a pas hésité à faire profiter d'anciens élèves de l'aubaine. « Pouvoir s'entraîner avec des judokas de ce niveau c'est une opportunité unique qui ne se reproduira pas de sitôt. »

Afin de solidifier les liens de l'équipe, les entraîneurs de l'ACBB ont choisi de se mettre au vert trois jours avant la compétition. Arrivés à Caen mercredi, les judokas ont passé l'après-midi à faire du karting, avant de rejoindre l'AG Caen, un club choisi sur les conseils du régional de l'étape, Baptiste Leroy. Après trois années passées en formation au Pôle France de Caen, le Havrais d'origine a gardé bon nombre d'amis dans les rangs de l'Avant-Garde. « Cela fait maintenant six ans que je suis parti, et cela fait bien plaisir de revoir des copains comme Benoît Pelé, Grégory Mendy ou Damien Rouxeville, souriait-il à l'issue de l'entraînement sans perdre de vue l'objectif de ce retour en Normandie. Nous avons un bon coup à jouer samedi. Terminer au-delà du podium serait une déception. » Pour évacuer la pression, le groupe boulonnais est allé profiter des installations du Stade Malherbe pour une petite séance de football, avant de reprendre sérieusement le collier dans la soirée avec les pensionnaires du Pôle France de Caen.

Benboudaoud comme fer de lance
Troisième l'an dernier, l'ACBB pourra compter sur son chef de file Larbi Benboudaoud pour arriver à ses fins. Retenu dans la capitale pour régler quelques affaires, le champion du monde et vice-champion olympique des moins de 66 kg ne rejoindra ses coéquipiers qu'aujourd'hui. Même s'il combattra en - de 73 kg, Larbi Benboudaoud sera bien le fer de lance de Boulogne-Billancourt lors de ces finales. « C'est une année de transition pour lui, mais Larbi sera notre principal atout, reconnaît Pascal Tayot, entraîneur-manager de l'ACBB qui fut médaillé d'argent aux JO de Barcelone en 1992. Derrière lui, nous avons une équipe très performante et homogène composée de jeunes qui ont tous fait des podiums aux championnats de France. » Même si l'incertitude plane sur un Christophe Leprêtre apparu diminué ce mercredi, Baptiste Leroy, Laurent Crost, René Dampierre sont prêts à épauler leur leader, pour aider leur club à renouer avec le succès dans une compétition qu'ils n'ont plus remporté depuis 1996.

Source : Ouest France

Précédent     Index