DEVENIR  PROFESSEUR  DE  JUDO.

 

Pour enseigner le judo il faut obtenir le Brevet  d' Etat  d' Educateur  Sportif  1er degré  ( BEES 1 ) , spécialité JUDO.

C'est le diplôme officiel qui confère à son titulaire la qualification permettant  d'enseigner contre rémunération la pratique du judo ( Loi du 16 juillet 1984).

Le B.E.E.S autorise aussi l'accès aux concours d'éducateurs et conseillers territoriaux des A.P.S.

 

Ce diplôme comporte deux parties:

- Une première partie générale , commune à tous les BEES , qu'elle que soit la spécialité présentée ; Football, Natation , Equitation ou encore Judo..................C'est le tronc commun .Il porte sur des matières générales concernant tous les sports indifféremment : physiologie , anatomie , pédagogie , droit ..............Des formations pour passer le tronc commun ainsi que les sessions d'examen sont organisés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Il y a 3 types d'examen :

       - L'examen traditionnel : le candidat s'y présente à l'issue d'une préparation personnelle ou d'une formation par correspondance.

        -formation modulaire : le candidat doit posséder l'ensemble des attestations relatives aux différents modules de formation pour pouvoir se  présenter à l'examen final (plus léger que l'examen traditionnel).

        -contrôle continu des connaissances : le candidat est évalué tout au long de la formation dispensée.

Pour plus de renseignements il faut se rapprocher de sa Direction Départementale Jeunesse et Sports.

 

- Une seconde partie spécifique à la discipline sportive présentée , en l'occurrence le judo . Ici c'est la Fédération Française de Judo qui propose des formations et fait passer l'examen. Les formations sont organisées sur un an à temps plein ou sur deux ans à raison de plusieurs semaines et week-end  de stage .Il existe donc  plusieurs formules pour passer l'examen :  

             - Examen traditionnel en candidat libre .

             -Examen  à l'issue d'une formation modulaire. 

             -Contrôle continu des connaissances dans le cadre d'enseignements en centre de formation.

 

Pour se renseigner sur ce qui se fait dans son département il faut se rapprocher de son Comité Départemental de Judo. 

Précisons qu'il est nécessaire d'avoir un bon niveau technique pour espérer accéder aux sessions de formation et qu' il faut être au minimum 2ème dan lors de l'examen spécifique pour obtenir le B.E.E.S 1er degré. Il faut   de plus , être titulaire de L'A.F.P.S.

Il existe 3 degrés pour le B.E.E.S:

 -Le 1er degré correspond à la qualification minimale exigée pour l'animation et l'entraînement au sein d'une association sportive , une commune , une structure du secteur privé.

 -Le 2nd degré permet à son titulaire d'assurer un perfectionnement technique des pratiquants ainsi que la mise en place et le suivi de formations de cadres dans sa spécialité.

-le 3ème degré est une qualification de très haut niveau permettant d'assurer des responsabilités d'entraînement au plan national .

 

Pour conclure on rappellera qu'avant d'exercer contre rémunération sa profession une déclaration doit être faite auprès des services Jeunesse et sports du lieu de l'enseignement. Une carte professionnelle est alors attribuée   sur laquelle sont précisées les prérogatives attachées au diplôme et le type d'établissement d'enseignement autorisé .Cette carte est à renouveler  tous les trois ans .Notons enfin, que chaque éducateur doit pouvoir justifier auprès des autorités compétentes , à tout , moment , de son statut d'éducateur , animateur ou accompagnateur et de la possession d'un certificat médical de moins d'un an .

 



B.E.E.S.1er degré

Programme de la formation : 

Formation spécifique du brevet d'Etat d'éducateur sportif du premier degré, option Judo, jujitsu.  

Arrêté du 15 septembre 1989

(Jeunesse et Sports ..Sports).

Vu L. n’ 84-610 du l6-7-l984; D. n 72-490 du 15-6-1972; A. 8-5-1974 mod.

A.           18-2-1986 mod. A. 19-8-1986.

 

Formation spécifique du brevet d ‘Etat d ‘éducateur sportif du premier degré, option Judo, jujitsu.

 

Titre premier : Définition.

 

Article premier. — La formation spécifique du brevet d’Etat d’éducateur sportif du premier degré (option Judo, jujitsu) peut, à titre expérimental et après agrément du directeur des sports, être organisée à compter du 15 septembre 1989 selon les modalités définies ci-après,

 

Art. 2. — L’entrée en formation est conditionnée par la réussite à un test de sélec­tion ainsi qu’à un examen subi au cours du stage de préformation.

 

La formation a une durée minimale de quatre cent trente heures et comprend:

Quatre domaines de formation se décomposant chacun en quatre unités de forma­tion. Le     candidat peut suivre selon l’ordre de son choix les domaines et unités de for­mation

Un stage pédagogique en situation.

La formation est sanctionnée par un examen final.

 

Titre II: Test de sélection.

 

Art. 3. — Seuls les candidats titulaires du grade de ceinture noire I” dan, délivré par le Comité national des grades, peuvent se présenter aux épreuves du test de sélec­tion.

 

Art. 4. —. Le test de sélection consiste en une épreuve de randori organisée selon les modalités définies en annexe 1.

 

Art. S. — Le jury, constitué conformément aux dispositions de l’article 6 de l’arrêté du 18 février 1986, apprécie les qualités techniques et physiques des candi­dats. Il note chaque randori et effectue une moyenne conduisant à l’obtention d’une note de O à 20.

Sont déclarés admis les candidats ayant obtenu une note moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20.

 

En cas d’accident survenu à un candidat, le jury peut délibérer sans qu’il ait effec­tué la totalité des randori.

L’attestation de réussite est valable un an.

 

Art. 6. — Sont dispensés du test de sélection:

 

a) Les titulaires d’un grade égal ou supérieur au 2’ dan judo, jujitsu, délivré par le Comité national des grades.

b) Les titulaires d’une attestation établie par le directeur technique national de la Fédération française de judo, jujitsu, kendo et disciplines associées certifiant que le candidat:

Est ou a été sur les listes nationales ou régionales d’athlètes de haut niveau;

A participé à la phase nationale des championnats de France individuels senior honneur ou excellence;

A été classé parmi les six premiers de la phase nationale des championnats de France individuels junior ou espoir.

   

Titre III  : Stages de préformation.

 

Art. 7. — Le stage de préformation se déroule selon les modalités suivantes:

Soit sous la forme d’un stage continu de cinq jours totalisant une durée minimale de trente-cinq heures;

Soit sous la forme de trois week-ends dont le volume horaire effectif de travail ne peut être inférieur à trente-cinq heures.

 

Art. 8. — Le stage de préformation aborde les différents aspects du judo jujitsu (techniques debout et au sol, kata, exercices conventionnels, arbitrage, jujitsu). Il comporte:

Des séquences d’informations techniques et pédagogiques;

Des mises en situation pratique des stagiaires au cours de séquences d’animations pédagogiques variées.

Sont au minimum traités les thèmes suivants:

L’initiation pour les jeunes pratiquants;

La séance de judo jujitsu et la démonstration;

Les différents publics du club;

L’observation des pratiquants;

Les activités physiques complémentaires à la pratique du judo jujitsu.

 

Art. 9. — L’examen sanctionnant la préformation comporte trois épreuves:

I. Une intervention pédagogique devant un groupe d’au moins dix élèves sur un sujet tiré au sort (durée : quinze minutes ; coefficient 0,75);

2. Une démonstration et une explication d’une technique tirée au sort dans le pro­gramme technique joint en annexe II (durée : cinq minutes ; coefficient 0,75);

3. Une épreuve écrite portant sur des connaissances techniques et pédagogiques acquises au cours du stage de préformation (durée : deux heures ; coefficient 0.50).

Les épreuves n’ 2 et 3 interviendront au plus tôt la veille du dernier jour du stage de préformation.

Les candidats ayant obtenu au moins vingt points sont déclarés admis.

 

Titre IV: Unités de formation.

 

Art. 10. — Le domaine de formation n’ I, approfondissement et perfectionnement technique (durée minimale : cent vingt heures) se compose de quatre unités de forma­tion

Première unité de formation (durée minimale: trente heures); travail debout (cf. annexe II)

Deuxième unité de formation (durée minimale: trente heures): travail au sol (cf. annexe II)

Troisième unité de formation (durée minimale : trente heures) : formes tradition­nelles (kata) (cf. annexe III) ;

Quatrième unité de formation ( durée minimale : trente heures) : jujitsu ( cf. annexe III).

 

Ce domaine de formation est sanctionné par une épreuve éliminatoire de randori dont les modalités sont précisées en annexe I. les candidats ayant échoués à cette épreuve sont tenus de suivre à nouveau les unités de formation n°1 et n°2 avant de se présenter.

 

Art.11.- Le domaine de formation n°II, pédagogie de la pratique sportive intensive

( perfectionnement) ( durée minimale : soixante-dix heures) se compose de quatre unités de formation :

Première unité de formation ( durée minimale : dix heures) : programmation de l’entraînement du judoka ;

Troisième unité de formation (durée minimale : trente heures) : perfectionnement technique individualisé.                     

Amélioration des systèmes d’attaque et de défense

Amélioration de la pratique personnelle du randori;

Quatrième unité de formation (durée minimale: vingt heures): amélioration du potentiel physique des différentes populations de pratiquants, par la pratique d’acti­vités physiques complémentaires à la pratique du judo jujitsu (musculation, assou­plissements. étirements, courses...).

 

Artr. 12. — Le domaine de formation n°III, pédagogie de la pratique sportive non intensive (animation et initiation) (durée minimale : soixante-dix heures), se compose de quatre unités de formation:

Première unité de formation (durée minimale: vingt heures): apprentissage du judo, pour les différences catégories d’âge (enfant, adolescent, adulte, 3 âge):

Démarche et progression pédagogique adaptée à ces catégories;

Organisation des contenus d’enseignement et des programmes de travail (hebdo­madaire, annuels) adaptés à l’âge et au niveau des pratiquants;

 

Deuxième unité de formation (durée minimale : dix heures) : information relative à l’enseignement dispensé aux personnes handicapées.

 

Troisième unité de formation (durée minimale : vingt heures) : La séance de judo:

Sa préparation (détermination des objectifs, choix des situations pédagogiques, aménagement du milieu);

Sa conduite (attitudes pédagogiques, différents modes d’interventions):

Son évaluation (à partir des données motrices et relationnelles au sein d’un groupe)

 

Quatrième unité de formation (durée minimale: vingt heures): le jujitsu: son apprentissage en fonction des différents publics et son perfectionnement jusqu’à la ceinture noire.

 

            Art. 13. — Le domaine de formation n° IV, environnement du sport (durée mini­male : soixante-dix heures) se compose de quatre unités de formation (deux unités de formation théorique, deux unités de formation pratique):

Formation théorique:

Première unité de formation (durée minimale : vingt heures).

Connaissances historiques et sociologiques du judo, jujitsu;

Statuts et règlement intérieur de la Fédération française de judo, jujitsu, kendo et disciplines associées (F.F.J.D.A.);

Règlements sportifs fédéraux et leur évolution;

Réglementation de l’enseignement du judo, juiitsu;

Réglementation de la légitime défense;

Valeur éducative du judo, jujiuu.

Deuxième unité de formation (durée minimale : dix heures).

Environnement économique et social du judo. Jujitsu.

Développement personnel de l’éducateur;

Rayonnement de l’association;

Formation pratique:

Troisième unité de formation (durée minimale : vingt heures) : arbitrage:

Participation aux stages d’arbitrage organisés par la Fédération française de judo, jujitsu, kendo et disciplines associées (F.F.J.D.A.);

Participation à l’arbitrage des compétitions.

Quatrième unité de formation (durée minimale: vingt heures): organisation de compétitions:

Participation aux différents postes de responsabilité : commissaires sportifs, chro­nométreurs, teneurs de tables, publicité, accueil... , dans des compétitions organisées par la Fédération française de judo, jujiisu, kendo et disciplines associées ( F.F.J.D.A.)

Titre IV  : Stage pédagogique en situation.

 

Art. 14. — Au cours du stage pédagogique en situation, d’une durée minimale de cent

heures, le stagiaire rédige un rapport de stage dans lequel apparaît:

Le plan détaillé de chacune des séances qu’il aura animées;

Ses observations personnelles;

Ses critiques sur ses propres leçons, et éventuellement sur celles auxquelles Il aura assisté.

Par mesure dérogative à l’article 20 de l’arrêté du 18 février 1986, le candidat doit faire parvenir ce rapport de stage au directeur régional de la Jeunesse et des Sports organisateur de l’examen final, au moins quinze jours avant le début des épreuves.

 

Titre VI: Agréments.

 

Art. 15. — Les agréments des domaines de formation ainsi que ceux des conseillers de stage et des structures d’enseignement ou d’entraînement dans lesquelles se déroulent le stage pédagogique en situation sont délivrés par la direction régionale de la Jeunesse et des Sports sur propositions de la commission prévue à l’article 19 de l’arrêté du 18 février 1986.

 

Titre VII : Examen final (1).

 

Art. 16- Les épreuves de l’examen final sont les suivantes:

 

A) Epreuves Techniques

a) Epreuve pratique

(Coefficient 3)

Cette épreuve comporte des démonstrations dans les trois domaines suivants : tech­nique judo, formes traditionnelles, techniques de défense, et se déroule selon des moda­lités définies

en annexe IV.

b) Epreuve orale

(Durée : quinze minutes ; coefficient 1)

Le candidat tire au sort es traite deux questions: une sur les aspects techniques et une sur les aspects réglementaires se rapportant au domaine de formation n IV (temps de préparation de quinze minutes).

 

B) Epreuves Pédagogiques

a) Préparation d’une séance

Présentation et conduite d’une séquence pédagogique

(Coefficient 3)

Le candidat dispose de trente minutes pour préparer et rédiger la fiche de présenta­tion d’une séance complète de judo, jujitsu d’une durée minimale d’une heure au profit d’un groupe se composant d’un minimum de dix participants, séance dont il aura été tiré au sort le thème et ta dominante.

A l’issue de la préparation, le candidat remet sa fiche de présentation au jury qui, après l’avoir examinée, lui demandera de ne traiter qu’une séquence de la séance, qui ne pourra être inférieure à vingt minutes.

Le candidat sera jugé sur la présentation écrite de la séance, sur son attitude péda­gogique, sur ses méthodes d’enseignement et sur ses choix pédagogiques.

     

(1)                          Arrêté du 30 septembre 1991

Article premier. — Pour faire acte de candidature à l’examen final prévu par I’article 16 de l’arrêté du 15 septembre 1989 susvisé, le candidat doit compléter le dossier d’inscription, prévu par l’article 20 de l’arrêté du 18 février 1986 susvisé. par une copie ou une photocopie de l’homologation du 2è dan délivré par le Comité national des grades.

b) Entretien avec le jury

Cet entretien suit directement la séquence pédagogique : durée quinze minutes

   (coefficient 1).

   Il porte sur la séquence qu’a présentée le candidat et sur les parties de la séance qu’il n’a pas présentées.

Il peut être élargi, à l’initiative du jury, aux autres aspects qui peuvent avoir une relation avec le thème ou la dominante de la séance.

Par ailleurs, l’entretien portera, au moins, sur les aspects théoriques et/ou pratiques de l’amélioration du potentiel physique des différentes catégories de prati­quants. Des démonstrations dans le domaine des activités complémentaires à la pratique pourront être demandées par le jury.

 

C) Epreuves écrites

 

Les épreuves écrites, traitées sans document, sont définies comme suit:

a) Epreuve portant sur les aspects techniques de judo, jujitsu (coefficient I):

Les candidats disposent de trente minutes pour répondre à un questionnaire à choix multiples.

            b) Epreuve portant sur l’environnement économique et social du judo, jujitsu (durée : deux heures coefficient 1):

Les candidats disposent de deux heures pour traiter une ou plusieurs questions se

   rapportant à l’environnement économique et social du judo, jujitsu.

 

         Titre VIII: Dispositions générales.

 

Art. 17. — Conformément aux dispositions prévues à l’article 28 de l’arrêté du 18 février 1986 modifié, des allégements de formation peuvent être accordés par le directeur régional:

a) Au bénéfice des candidats titulaires de diplômes ou d’attestation figurant à l’annexe V du présent arrêté;

b) Au bénéfice des candidats ayant déjà suivi tout ou partie d’une formation conduisant au brevet d’Etat d’éducateur sportif du premier degré, option Judo jujitsu. organisé sous forme de contrôle continu des connaissances, en application de l’arrêté du 19 août 1986. Ces candidats pourront être allégés du test de sélection d’une attes­tation, délivrée par le directeur du service ou établissement responsable de la forma­tion, précisant l’ensemble des unités de formation intégralement suivies par le candidat.

Un tableau figurant en annexe VI du présent arrêté précise la nature des allégements:

c) Au bénéfice des sportifs de haut niveau, ayant figuré pendant trois années sur les listes nationales en catégorie seniors, qui peuvent être proposés par le président de la Fédération française de judo, jujitsu ou le directeur technique national de la F.F.J.D.A., à l’inscription directe aux épreuves de l’examen final.

Dans tous les autres cas, seul le ministre chargé des Sports est habilité à accorder

des allégements de formation.

(J.0. du 24 novembre 1989 et B.0. Jeunesse et Sports n’ 23 du 13 décembre 1989

et 1 du 25 janvier 1990.)

 

                                             Annexe I

 

L’épreuve de randori du test de sélection et du domaine de formation n° 1 est orga­nisée selon les modalités suivantes:

            Chaque candidat effectue deux randori au sol et quatre randori debout, d’une durée de cinq minutes chacun.

Il bénéficie d’un temps de repos de cinq minutes entre chaque randori.

Lorsque le nombre des candidates le permet, une poule spéciale est organisée pour les féminines.

 

Pour l’organisation de ces randori. il n’est pas tenu compte des catégories de poids. Les partenaires de référence utilisés pourront ne pas étre choisis parmi lescandidats, ils seront alors au moins ceinture noire lèredan.

Les candidats sont tenus de se munir d’un judogi conforme à la réglementation en vigueur de la Fédération internationale de judo.

                                       Annexe. II

 

PROGRAMME DES UNITÉS DE FORMATION N°1 ET N° 2

DU DOMAINE DE FORMATION N° I

 

CLASSIFICATION ET NOMENCLATURE

DES DIFFÉRENTS MOUVEMENTS DE JUDO

 

Debout : Tachi waza

Premier groupe: Te waza (Epaule et bras)

Ippon seoi nage                         Projection par une épaule

Morote Seoi nage                                         Projection d’épaule avec les 2 mains

Kata guruma                             Roue autour des épaules

Uki otoshi                                 Renversement du corps

Tai otoshi                                  Renversement du corps avec barrage

Te guruma                                Enroulement par les mains

Morote gari                               Ramassement des jambes à 2 mains

 

Deuxième groupe: Koshiwaza (hanches)

O goshi                                     Grande bascule de hanche

Uki goshi                                  Hanche flottée

Tsuri komi goshi                                                Hanche péchée

Harai goshi                               Hanche fauchée

Hane goshi                               Hanche percutée

Uchi mata                                 Fauchage interne

Koshi guruma                           Roue autour de la hanche

O guruma                                 Grand enroulement

Utsuri goshi                              Contre de hanche avant

Utsiro goshi                              Contre de hanche arrière

Tsuri goshi                                Hanche tirée

 

Troisième groupe : Ashi waza (jambes)

Hiza guruma     Roue autour du genou

De ashi barai         Balayage du pied avancé

Osoto gari         Grand fauchage extérieur

Ko uchi gari        Petit fauchage intérieur

O uchi gari        Grand fauchage intérieur

Sasae tsuri komi ashi                  Blocage du pied en péchant

Okuri ashi barai    Balayage des deux pieds

Kosoto gari         Petit fauchage extérieur

Kosoto gake                     Petit accrochage extérieur

Ashi guruma                 Roue autour dc la jambe

O soto otoshi                    Grand renversement extérieur

Harai tsuri komi ashi                    Balayage du pied en pêchant

O soto guruma                    Grande roue extérieure

                                 Quatrième groupe: Sutemi waza et  maki komi

         Tomoe nage                           Projection en cercle

         Yoko tomoe nage                Projection en cercle de côté

         Uki waza          Sutemi latéral avant

         Yoko otoshi          Sutemi latéral

         Yoko guruma                      Suteini enroulement de côté extérieur

         Soto maki komi           Enroulement extérieur

         Yoko gake           Prise de côté

         Tani otoshi          Chute dans la vallée

         Sumi gaeshi                        Renversement dans l’angle

         Hane maki korni                  Aile enroulée

         Ura nage          Projection arrière

 

                        Sol : NE WAZA

 

!mmobilisations: Osae komi waza

Hon gesa gatame                              Contrôle latéral costal

Kusure gesa gatame                              Variante du contrôle latéral costal

Ushiro gesa gatame                    Contrôle arrière costal

Makura gesa gatame                              Immobilisation en oreiller

Kata gatame                    Contrôle latéro-costal par le bras et la tête

Kami shiho gatame                              Contrôle arrière sternal

Kusure yoko shiho gatame           Variante du contrôle arrière sternal

Yoko shiho gatame                    Contrôle latéro-sternal

Kusure yoko shiho gatame          Variante du contrôle latéro-sternal

Tate shiho gatame                    Contrôle sternal à cheval

 

Etranglements: Shime waza

Kata juji jime          Etranglement croisé facial

Giaku juji jime          Variante de l’étranglement croisé facial

Nami juji jime          Variante de l’étranglement croisé facial

Hadaka jime          Etranglernent à mains nues

Okuri eri jime          Etranglement avec les deux revers

Kata ha jime          Etranglement en contrôlant le côté

Sode guruma          Strangulation par enroulement de revers

Morote jime          Etranglernent facial non croisé en prosupination

Ashi gatame jime          Etranglement avec bras et jambe

 

Luxations de bras: Kantsetsu waza

Juji gatame          Clé en hyper extension par le pubis

Ude garami          Clé en torsion bras fléchi

Ude gatame          Clé en hyper extension par les mains

Hiza gatame          Clé en hyper extension par l’aisselle

Kata gatame          Clé en hyper extension par le ventre

Entrée (ne sont considérées que les attaques de TORI)

 

Position de Tori

Position de Uke

1. Tori sur le dos

1. Uke en position quadrupédique entre Les jambes de Tori

2. Tori face à Uke

2. Uke en position quadrupédique

3. Tori sur le côté de Uke

3. Uke en position quadrupédique

4. Tori au-dessus de Uke

4. Uke en position quadrupédique

5.         Tori au-dessus de Uke à une jambe prise

5. Uke sur le dos

6. Tori en position quadrupédique entre les jambes de Uke

6. Uke sur le dos

 

Annexe III

 

PROGRAMME DES UNITÉS DE FORMATION N° 3 ET N° 4

                                    DU DOMAINE DE FORMATION N°1

 

I. — UNITÉ DE FORMATION N° 3:

FORMES TRADITIONNELLES: KATA

 

Nage no kata.

Katame no kata.

Kime no kata.

Goshin jitsu no kata.

Gonosen no kata ou juno kata (au choix du candidat).

IL. UNITÉ DE FORMATION N° 4:JUJITSU

 

I. Debout : Tachi waza

 

1. Atemi waza

1.1. Ashi waza:

Mae geri keage.

Mae geri keikomi.

Yoko geri keikomi.

Mae hiza: position de face ; position décalée.

Mikazuki geri.

Ushiro geri keikomi.

Ushiro geri keage.

   Mawashi geri.

   Ura mawashi.

   Gedan geri.

   Kagato geri.

1.2. Te waza:

Tsukkake: position rapprochée position à distance.

Shuto tranchant, côté petit doigt ; fourche, côté index.

Teicho.

Tsuki age.

Naname tsuki.

Ura uchi.

Uchi oroshi.

Shito.

Higi de bas en haut, de haut en bas, de l’intérieur vers l’extérieur, de l’extérieur vers l’intérieur, vers l’arrière.

Atama: avant, arrière.

    2.Parades

Esquives, blocages : différentes formes.

    3. Défenses

3.1.      Défenses contre coups de pied:

Défense par esquive et poussée.

Défense par esquive et mae-geri.

Défense par esquive et mae-geri (2).

Sur coup de pied de face, défense par ko-uchi-gari.

Sur coup de pied avant haut, défense en repoussant.

Sur coup de pied avant haut, défense par rnae-geri.

Sur coup de pied latéral avant, défense par o-uchi-gari.

Contre coup de pied de côté, défense par de-ashi.barai ou ko-soto-gari.

Sur coup de pied avant, défense par ko-uchi-gari.

 

3.2.      Défenses contre coups de poings:

Défense contre crochet au visage par o.soto-gari.

Défense contre crochet au visage par de-ashi-barai.

Sur crochet au visage, défense par ko-uchi-gari.

Sur direct au visage, défense par harai-goshi.

Contre direct au visage, défense par o-soto-gari.

Contre direct au visage, défense par morote-gari.

Contre direct au ventre, défense par o-soto-gari.

Contre direct au ventre, défense par ko-uchi-gari.

Contre direct au ventre, défense par harai-goshi, ou uchi-mata, ou hane-goshi.

Contre tsukkake, défense par o-soto-gari.

Sur direct au visage, défense par hadaka-jime.

Sur direct au visage, défense par ushiro-goshi.

Sur tsukkake. défense par waki-gatame.

Sur tsuki-age, défense par waki-gatame.

 

3.3.      Défenses contre attaques de face:

Sur saisie à la gorge, défense par torsion de la main.

Sur saisie à la gorge, défense par torsion de la main et mae-geri.

Sur poussée des deux mains, défense par hiza-guruma.

Sur saisie par dessus les bras, défense par mae-hiza et o-goshi.

Sur saisie à la gorge, défense par sode.tsuri-komi-goshi.

Sur saisie de poignet, dégagement et riposte par asemi.

Sur saisie croisée de poignet, dégagement et riposte par atemi.

Sur poussée des deux mains aux épaules, défense par hiza-guruma ou sasae-tsuri­komi-ashi.

Sur saisie au revers, défense par o-soto-gari.

Sur poussée aux épaules, défense par tai-otoshi.

Sur poussée aux épaules, défense par de ashi-barai ou ko-soto-gari.

Sur saisie sous les bras, défense par koshi-guruma..

Sur saisie à la gorge., défense par tomoe-nage.

Sur saisie du poignet, défense par torsion.

Sur saisie des deux poignets, défense par harai-goshi.

Sur saisie à la gorge, défense par waki-gatame.

Sur saisie au revers, défense par waki-gatame.

Sur saisie de manche, défense par ude-gatame.

Sur saisie de manche, défense par variante de ude-gataine.

Sur saisie de poignet, défense par maki-komi.

Sur saisie de poignet, défense par ude.gacatne.

Sur saisie de poignet, défense par sukui-nage.

Sur saisie des deux poignets, défense par waki-gatame.

3.4. Défenses contre attaques de côté:

Sur saisie de manche, défense par o-soto-gari.

Défense avec saisie de la tête.

Sur saisie de manche, défense par harai-goshi.

Sur saisie de la tête, défense par torsion du bras.

Sur saisie de la tête, défense par te-guruma.

Sur saisie de la tête, défense par yoko-guruma.

Sur saisie de la tête, défense par ushiro-goshi ou utsuri-goshi.

Sur saisie de la tête, défense par sukui-nage.

3.5. Défenses contre attaques arrière:

Sur saisie haute aux épaules, défense par ippon-seoi-nage.

Sur saisie basse, défense par saisie de pied.

Sur saisie par le col, défense par torsion du poignet.

Sur saisie du cou, défense par ippon-seoi-nage.

Sur saisie avec blocage des reins, défense par fauchage.

Sur saisie basse, défense par rnaki-komi.

Sur saisie sous les bras en soulevant, défense par soto-maki-kon.

3.6. Défenses à mi-distance:

Mae-geri enchaîner avec uki-goshi.

Yoko-geri enchaîner avec harai-goshi.

Uchiro-geri enchaîner avec uchi-mata.

Atemi-teicho enchaîner avec o-soto-gari.

Sur menace d’attaque, défense par kami-basami.

3.7. Défenses congre coups de matraque:

Sur coup venant d’en haut, défense par ippon-seoi-nage.

Sur coup venant d’en haut, défense par uki-goshi.

Défense par okuri-eri-jime.

3.8. Défenses contre coups de batcon:

Défense par ko-soto-gari ou ko-sote-gake.

Sur coup venant d’en haut, défense par hara.gatame.

3.9. Défenses congre poignard:

Sur coup venant d’en haut, défense par ude-garami.

Sur coup venant d’en haut, défense par hiza-gatame.

Sur coup direct, défense par hara-gatame.

Sur coup venant d’en haut, défense par ude-garami.

Sur coup latéral, défense par ude-gatame.

Sur forme coupe de sabre, défense par waki-gatanse.

 

3.10.     Défense contre revolver:

Sur menace de face, défense par ude-garami.

Sur menace de face, défense par clé du poignet.

Sur menace de dos. défense par ude-garami.

Sur menace de dos, défense par clé de poignet.

 

                                                                        II. Au sol: NE WAZA

 

               1. La garde au sol

 

               2. Atemi waza à partir de la garde au sol

(Emploi d’Ashi-waza, techniques de pieds ou de jambes)

1.  Mae-geri simple.

2.        Mae.geri double.

3.        Yoko-geri.

4.   Ushiro-geri.

5.        Mawashi-geri.

6.   Mikazuki-geri.

7.        Kakato-geri.

 

                    3. Défenses

                I.  Tori sur le dos:

8.  Uke debout devant les jambes, sur tentative de saisie ; renversement arrière.

9.  Uke debout devant les jambes, sur tentative de saisie ; retournement par dessus.

10. Uke entre les jambes, sur tentative de saisie ou coup de poing direct tsukkake; juji-gatame.

11. Uke entre les jambes, sur tentative de saisie ou coup de poing direct tsukkake; ude-garami avec la jambe.

12. Uke entre les jambes, sur tentative de saisie ou coup de poing direct tsukkake; sankaku-jime.

13. Uke entre les jambes, sur tentative de saisie ; ude-garami avec le bras.

14. Uke entre les jambes, sur saisie à la gorge des deux mains; pouces dans les yeux et double clé de jambe.

15. Uke entre les jambes, sur saisie à la gorge ; renversement sur le côté.

16. Uke à cheval sur la poitrine, sur saisie de la gorge des deux mains, renverse­ment sur le côté.

            2. Uke sur le dos:

17. Tori debout devant les jambes, sur coup de pied direct mae-geri parade et clé de jambe.

18. Tori debout devant les jambes, sur coup de pied direct mae.geri parade et écra­sement du sternum avec contrôle.

19. Tori à genou sur le côté droit, sur coup de poing direct tsukkake de la main droite, esquive de juji-gatame.

20. Tori à genou sur le côté droit, sur coup de poing direct tsukkake de la main gauche, parade et ude-garami.

21. Tori à genou sur le côté droit, sur le coup de poing direct tsukkake de la main gauche ; parade et ude-gatame.

22. Tori à genou sur le côté droit, sur coup de poing direct tsukkake de la main gauche ; parade       et ude-gatame deuxième forme.

23. Tori à genou sur le côté droit, sur coup de point direct tsukkake de la main gauche ; parade et waki-gatame.

24. Tori à genou sur le côté droit, sur coup de point direct tsukkake de la main droite ; parade et clé par blocage du coude dans l’aisne.

                3.        Position intermédiaire, entre le sol et debout (agenouillée):

25.   Sur tentative de saisie ou coup de poing, parade et hiza-gatame.

26.       Sur coup de poing en marteau, de côté, yoko-uchi, esquive, blocage du cou et du bras, projection sur le dos, contrôle et atemi.

27. Sur coup au visage suri-age, parade et blocage du bras au sol avec écrasement du coude par le genou.

   

28. Sur coup de poing direct tsukkake. parade et waki-gatame.

29. Sur coup de poing direct au ventre tsukkake. parade et hara-gatame.

30. Uke derrière tori, sur saisie aux épaules. ippon-seoi, contrôle et atemi.

 

                                                    Annexe IV

 

    L’épreuve pratique (coefficient 3) de l’examen final se déroule selon les modalités suivantes.

 

1. TECHNIQUE JUDO

(Coefficient 1,5)

Le coefficient de 1,5 s’applique à la moyenne des deux notes sur 20 de démonstra­tion libre et de démonstration imposée.

a) Démonstration libre

 

Le candidat présente au jury une prestation personnelle commentée portant sur les différents secteurs de l’activité: travail debout, liaison debout-sol, sol, d’une durée maximale de cinq minutes. -

Le candidat présente et explique les différents éléments techniques composant son système personnel d’attaque ou de défense et les liaisons existant entre ces éléments (combinaisons, feintes...).

Cette prestation est notée de O à 20.

 

b) Démonstration imposée

Le candidat présente six techniques demandées par le jury correspondant aux six groupes suivants:

Une technique de projection du groupe des Te waza;

Une technique de projection du groupe des Koshi waza;

Une technique de projection du groupe des Ashi waza;

Une technique de projection du groupe des Sutemi waza;

Une technique de contrôle au sol

Une entrée au sol.

(Chaque technique de projection sera notée sur 3 points.)

(Chaque interrogation au sol sera notée sur 4 points.)

Globalement, ces démonstrations imposées sont donc notées sur 20.

 

 

2. FORMES TRADITIONNELLES (KATA)

 

(Coefficient 0,75)

A la demande du jury, le candidat démontre tout ou partie des kata suivants:

Nage no kata.

Katame no kata.

Kime no kata.

Goshin jitsu no kata.

Go no sen no kata ou Ju no kata au choix du candidat.

L’interrogation devra porter sur au moins trois kata et sera notée sur 20.

 

 

3. TECHNIQUES DE DEFENSE: JUJITSU

 

(Coefficient 0,75)

Le coefficient 0,75 s’applique à la moyenne des deux notes sur 20 de démonstration libre et de démonstration imposée.

a) Démonstration libre

Le candidat présente au jury une prestation personnelle commentée portant sur les différents secteurs de l’activité: travail debout, liaison debout-sol, sol (durée maxi­male quatre minutes).

 

Le candidat présente et explique les différents éléments techniques composant la prestation proposée. (Justification de l’acte défensif, choix tactique...) Cette prestation est notée de O à 20.

 

b) Démonstration imposée

Le candidat présence quatre techniques demandées par le jury correspondant aux quatre groupes suivants:

 

Une technique de défense sur attaque avant par coup frappé ou par saisie ou tenta­tive de saisie;

Une technique de défense sur attaque arrière par saisie;

Une technique de défense sur attaque latérale par coup frappé ou saisie;

Une technique de défense sur attaque au sol par coup frappé ou saisie.

Chacune des quatre techniques présentées sera notée sur cinq points.

 

 

Annexe V

 

ALLÉGEMENTS DE FORMATION

 

Grades judo jujusu

Diplômes et titres

 

 

Unités de formation

  Dan

5è Dan

4è Dan

arbitre

F.F.J.D.A.

Prof EPS

Opt judo

 

CE EPS

Opt judo

DEUG

DEUST

STAPS

 

Domaine de Formation I:
(Approfondissement et perfec­tionnement technique)

1ère  unité de formation      
2ème  unité de formation      
3ème  unité de formation        
4ème  unité de formation     

 

 

 

 

X

X

X

X

 

 

 

 

 

X

X

X

X

 

 

 

 

 

X

 X

 

 

 

.

 

Domaine de Formation II
1ère  unité dc formation     
2ème  unité de formation     
3ème  unité de formation     
4ème  unité de formation     

 

 

 

X

 

 

 

X

 

 

 

X

 

 

X

X

X

X

 

 

 

 

 

X

x

 

Domaine de Formation III
1ère unité de formation     
2ème  unité de formation      
3ème  unité de formation       
4ème  unité de formation      

 

 

 

.

 

X

X

X

X

 

 

 

 

Domaine de Formation IV
1ère  unité de formation     
2ème  unité de formation     
3ème  unité de formation     
4ème  unité de formation     

 

X

X

X

X

 

 

 

 

X

X

 

 

 

 

 

X

X

 

 

X

X

X

X

 

 

X

 

N.B. : Possibilité de cumul d’allégements.

 

Annexe VI

 

ALLÉGEMENTS DE FORMATION

 

Formation sous forme

De contrôle continu de connaissances

Formation modulaire

 

Test de

sélection     

 

UF1

 

UF2

 

UF3

 

UF4

Option A

 

Test de sélection

 

 

x

 

 

 

 

Domaine de Formation I:
U.F.1   .
           
U.F.2.
            U.F.3   .
            U.F.4 .

 

 

 


x

x
x
x

 

Domaine de Formation II:
            U.F.1   
            U.F.2  
            U.F.3  
            U.F.4

 

 


x

x
x

x

 

 

Domaine de Formation III:
            U.F.1                   
            U.F.2                   
            U.F.3                   
            U.F.4                   

 

 


x

 

x

 

 

 

x

Domaine de Formation IV:
            U.F.1                   
            U.F.2                  
            U.F.3                   
            U.F.4                   

 

 

x

x
x

 

 

 

 

PROGRAMME DE FORMATION (session 2000 - 2001)

 

(pour les étudiants actuellement en première année de DEUG)

 

1ère année de DEUG (99 - 00)

 

Semestre 1

Semestre

2

Titre de la matière

UF / BEES

HORAIRE

 

-

 

25

 

 

Pratique sportive associative

DF 2 UF 3

 

25 I 30

 

-

 

25

 

 

Option théorie

DF 4 UF 1

       DF 4 UF 2

 

20/ 20
05/10

 

-

 

25

 

 

Option pratique

       DF 1 UF 1
       DF 1 UF 2

 

15/30
10/30

 

75 heures

 

2ème année de DEUG ( 00-01)

 

Semestre 1

Semestre 2

Titre de la matière

UF I BEES

HORAIRE

25

25

Pratique sportive associative

DF 2 UF 4
DF 2 UF 3
DF 2 UF 1
DF 2 UF 2
DF 4 UF 4

20 /20
05/ 30
10/10
10/10
05/10

-

25

Option théorie

DE 3 UF 1

DF 3 UF 3

10 /20
15/20

25

25

Option pratique

DF 1 UF 1
DF 1 UF 2
DF 3 UF 1
DF 3 UF 3

15 / 30
20/30
10/20
05/20

-

6

Polyvalence judo théorie

 

 

-

25

Polyvalence judo pratique

stage pédagogique

25 I 100

 

 

 

 

150 heures

PROGRAMME DE FORMATION ( session 2000-2001 )

( pour les étudiants actuellement en deuxième année de DEUG )

 

2ème année de DEUG ( 1999- 2000 )

 

Semestre 1

Semestre 2

Titre de la matière

UF / BEES

HORAIRE

-

25

Pratique sportive

associative

DF 2 UF 1

DF 2 UF 2

10 / 10

10 / 10

-

25

Option théorie

DF 4 UF 1

DF 4 UF 2

20 / 20

05 / 10

-

25

Option pratique

DF 1 UF 1

DF 1 UF 2

15 / 30

10 / 30

-

6

Polyvalence judo

théorie

DF 4 UF 2

05 / 10

 

 

 

 

75 heures

 

 

Licence ( 2000 – 2001 )

 

Semestre 1

Semestre 2

Titre de la matière

UF / BEES

HORAIRE

25

25

Pratique sportive

associative

DF 1 UF 1

DF 1 UF 2

DF 2 UF 3

05 / 30

15 / 30

30 / 30

-

25

Option théorie

DF 3 UF 1

DF 3 UF 3

20 / 20

05 / 20

 

25

Option pratique

DF 1 UF 1

DF 1 UF 2

DF 3 UF 3

10 / 30

05 / 30

15 / 20

 

 

 

 

105 heures

 

VALIDATION DES ENSEIGNEMENTS

5 pour les étudiants actuellement en première année de DEUG )

 

Légende

 

Horaire validé à l’UFRSTAPS

 

Horaire à valider en stage

 

Années universitaires : 1999 – 2000 et 2000 – 2001

 

DOMAINE

DE

FORMATION

UNITE

DE

FORMATION

 

5

 

10

 

15

 

20

 

25

 

30

DF 1

UF 1     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 2     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 3     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 4     30 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 1     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 3     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 4     20 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 1     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 3     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 4     30 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 1     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 3     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 4     20 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VALIDATION DES ENSEIGNEMENTS

( pour les étudiants actuellement en deuxième année de DEUG )

 

Années universitaires : 1999 – 2000 et 2000 - 2001-03-14

 

DOMAINE

DE

FORMATION

UNITE

DE

FORMATION

 

5

 

10

 

15

 

20

 

25

 

30

DF 1

UF 1     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 2     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 3     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 1

UF 4     30 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 1     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 3     30 H

 

 

 

 

 

 

DF 2

UF 4     20 H

( équivalence

avec le deug )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF3

UF 1     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 3     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 3

UF 4     30 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 1     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 2     10 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 3     20 H

 

 

 

 

 

 

DF 4

UF 4     20 H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOUVEAUTE SESSION 20000-2001

Les étudiants inscrits au pôle espoir pourront bénéficier d’une formation hebdomadaire de 2 h pour valider les UF.


PLAN DE L’EXPOSE DETAILLE D’UNE TECHNIQUE DE PROJECTION (NAGE WAZA)


    Forme KATA ou fondamentale

    Technique réalisée en déplacement

 

    KUMI KATA variés

    Entrées variées

    Formes de corps personnalisées (Expliquez les principes essentiels de la bonne réalisation de votre technique)

1 Les principes généraux

2 vos convictions

        Défenses

blocages

esquives

        Contre attaque

Go no sen

                                          direct

                                         indirect

Sen no sen

                            Enchaînements

Le Tokuy waza puis une autre technique

                            Une technique suivie du Tokuy waza

        Confusions

                       Liaisons debout-sol

                                Forme jujitsu


PLAN DE L’EXPOSE DETAILLE D’UNE TECHNIQUE EN NE WAZA

 

- Forme fondamentale

- Variantes (KUZURE)

- Défense

- Contre attaque

Contre attaque vers des formes de conclusions variées (clé de bras étranglement -immobilisation )

- Enchaînement à partir de la technique démontrée selon la réaction de l'adversaire

Enchaînement dans des directions variées

Enchaînement vers des formes de conclusions variées (clé de bras - étranglement -

immobilisation )

- Enchaînement : A partir d’une situation de travail donnée (Uke à 4 pattes, Uke à plat ventre, Uke sur le coté Uke entre les jambes, Uke sur le dos Tori avec une jambe prise, en liaison debout sol) parvenir à conclure à l’aide de la technique démontrée

 

CAS PARTICULIER : LES ENTREES

 

A partir d’une position de contrôle initiale:

- Enchaîner dans des directions variées selon la réaction de l'adversaire

- Conclure de façon variées (clé de bras - étranglement - immobilisation)

- Montrer plusieurs positions de contrôle initiale


[ PROMOUVOIR.COMM(unication) Copyright 2001]      [Contact] [Info légale]

Index